Genève

Le différend avec les fanfares en passe d’être réglé

Le magistrat Sami Kanaan accepte que des sommes importantes soient thésaurisées dans des cas clairement définis.
Photo prétexte. Pixabay
Ville de Genève

Les fanfares municipales pourront accumuler des réserves, mais en précisant de manière crédible quand et comment elles les affecteront. Une directive du Département de la culture et des sports de la Ville de Genève, en cours de validation, vient régler un différend qui l’opposait à l’Union genevoise des musiques et chorales (UGMC, lire Le Courrier du 25 mai). La souplesse accordée aux fanfares concernera toute entité subventionnée par le département.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion