Genève

«Je suis un militant de la plaine de Plainpalais»

L’architecte chargé du réaménagement de la plaine, Carlos Lopez, a déposé une prise de position dans la brochure de votation en faveur du «oui». Est-ce éthique? Entretien.
J’ai le droit de déposer une liste ou de récolter des signatures en tant que citoyen RA
Genève

Dimanche passé, le conseiller administratif Rémy Pagani et l’un des deux architectes mandatés pour le projet de la plaine de Plainpalais, Carlos Lopez, ont fait du porte-à-porte. Ils ont aidé Willy Cretegny, un producteur de vin qui a un stand sur ce marché, à récolter des signatures, ce qui a permis à ce dernier de déposer une prise de position des «Associations des marchés» en faveur du réaménagement du pourtour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion