Genève

Tous les détenus en droit de travailler reçoivent désormais une rémunération

Les détenus de la prison de Champ-Dollon, qui, faute de place, n’ont pas la possibilité de travailler pendant leur incarcération sont désormais rémunérés à hauteur de huit francs par jour.
A Champ-Dollon JPDS
Genève

Les détenus de la prison de Champ-Dollon reçoivent depuis le 1er octobre la somme de huit francs par jour, lorsque ceux-ci n’ont pas la possibilité d’exercer une activité pendant leur temps de détention. Un changement, rapporté samedi par la Tribune de Genève, qui règle une situation jusque-là illégale. En effet, le Concordat latin sur la détention pénale exige des cantons que leurs détenus en exécution de peine aient accès à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion