Actualité

Feu vert au démantèlement de la «jungle» de Calais

Le tribunal administratif de Lille a rejeté la demande des associations d’interdire le démantèlement du camp de migrants.
Crise migratoire

Le tribunal administratif de Lille a rejeté mardi la demande d’interdiction du démantèlement du camp de migrants de la «jungle», à Calais. Cette requête avait été formulée par onze associations en référé-liberté, alors que l’opération est une question de jours. La décision des juges «conforte le gouvernement dans sa démarche humanitaire et sa détermination à engager le démantèlement du campement de la Lande dans les meilleurs délais et avant la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion