Genève

Réinsertion professionnelle: un modèle «en panne»

Une recherche sur les emplois de solidarité pointe du doigt une réinsertion confinant les moins qualifiés dans un statut d’«inemployabilité».
En 2013 Jean-Patrick Di Silvestro
Genève

La réinsertion par l’emploi de solidarité peine à relancer professionnellement les personnes les moins bien formées. Voilà la conclusion de Sophie Rodari et Roger Romer, tous deux sociologues et enseignants à la Haute école de travail social (HETS). Dans le cadre des «Midis de la recherche» de la HETS, ils ont présenté les conclusions d’une étude de deux ans consacrée à la réinsertion des personnes en emploi de solidarité (EdS).

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion