Suisse

La gauche y voit des privilèges fiscaux

Le peuple se prononcera sur la troisième réforme de l’imposition des entreprises. Référendum déposé.
Margret Kiener Nellen. DR
RIE III

Les adversaires de la 3e réforme des entreprises (RIE III) ont remis, hier à Berne, quelque 56 000 paraphes recueillis à l’appui de leur référendum. Le sujet est complexe. Il donne déjà lieu à des slogans simplificateurs. L’alliance de gauche qui a lancé le référendum dénonce une arnaque en faveur des gros actionnaires, tandis que l’Union suisse des arts et métiers (Usam) traite les référendaires de «fossoyeurs d’emplois». Le peuple tranchera, probablement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion