Genève

La gauche veut lutter contre les dérives d’Airbnb

Plusieurs centaines de logements proposés sur le site sont retirés durablement du marché locatif genevois. Les contrôles de l’État sont insuffisants.
Une motion préconise qu’une campagne d’information auprès du grand public soit lancée sur les obligations et les risques liés à Airbnb. JPDS
Logement

Le Grand Conseil se ­saisira enfin du problème Airbnb, grâce à une motion déposée prochainement par le Parti socialiste et soutenue par la gauche. Ce texte vise à empêcher que  des centaines de logements soient retirés durablement du marché locatif genevois, afin d’être ­proposés sur ce site internet  «de partage». Le gouvernement  est invité, non pas à légiférer, mais à appliquer les lois déjà ­existantes. «Notre motion cible surtout les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion