Pas de quota unilatéral

Le Conseil national n’a pas pris le risque de froisser Bruxelles en appliquant l’initiative votée le 9 février 2014.
Le modèle de «préférence indigène» à l’embauche FLICKR/DEVORA NEUMARK
Immigration

Après sept heures de débat électrique, c’est le modèle de «préférence indigène» à l’embauche dite «légère», sans quota, qui l’a emporté mercredi soir au Conseil national. Les élus ont suivi la proposition de la commission qui propose d’appliquer l’initiative «Contre l’immigration de masse»… sans mettre en péril l’Accord sur la libre circulation des personnes (ALCP). En bref, le pays devrait encourager l’embauche de la main d’œuvre déjà présente en Suisse.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion