Genève

Les écoles ne devront pas se fournir dans les librairies locales

L’État reprend, dès janvier, la politique du livre. Alors que les librairies indépendantes souffrent, pas question pour autant d’obliger les écoles à y faire leurs emplettes
Le DIP n'ira pas au-delà d'une recommandation à se tourner vers les librairies locales JPDS
Genève

Les difficultés financières du Parnasse remettent en exergue la fragilité des librairies indépendantes (notre édition de mardi). Alors que, dès janvier, l’État prendra en charge l’essentiel de la politique du livre, obligera-t-il les écoles à se fournir auprès de ces librairies? Cela doperait leurs carnets de commande, mais le Département de l’instruction publique, de la culture et du sport n’ira pas au-delà d’une recommandation à se tourner vers les librairies

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion