Solidarité

Le Honduras, malade de son État

Sept ans après le putsch, les Honduriens sont toujours privés de leurs droits élémentaires, dénonce le pasteur et médecin Rigoberto Ulloa.
La violence institutionnalisée – avec des expressions économiques SFI

«L’actuel gouvernement du président Juan Orlando Hernández est illégitime, parce que produit du coup d’État contre le président Manuel Zelaya. Quant aux droits humains, les progrès sont illusoires», affirme le pasteur et médecin hondurien Rigoberto Ulloa. Responsable de l’Eglise chrétienne Ágape et fondateur de l’Observatoire œcuménique international des droits humains, le pasteur Ulloa a effectué une tournée d’information dans plusieurs villes suisses. Il était l’invité du Honduras Forum Schweiz (Forum

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion