Vaud

Ecole: bilan en nuances pour la nouvelle loi

La loi sur l’enseignement obligatoire aurait réussi son pari de «déstigmatiser les plus faibles».
Trois ans après son lancement WIKIMEDIA COMMONS/LUDOVIC PERON
Vaud

Il y a trois ans, l’école vaudoise subissait des bouleversements profonds, avec la mise en œuvre de la loi sur l’enseignement obligatoire (LEO). Avec, pour aspect le plus marquant, la disparition de la voie secondaire à option (VSO), qui condamnait les élèves les plus faibles. A tel point que sur les annonces d’emploi pour des apprentissages, la mention «VSO s’abstenir» était devenue courante, a rappelé mercredi Anne-Catherine Lyon, lors de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion