Suisse

Le PS préconise l’intervention de l’Etat dans la gestion de l’offre médicale

Le Parti socialiste a présenté jeudi ses recettes peu avant l'annonce des primes maladies 2017. Il dénonce notamment la concurrence dans le domaine hospitalier, qui conduit à une médecine à deux vitesses.
Santé

L'Etat devrait plus s'investir dans la gestion de l'offre médicale, notamment hospitalière. Peu avant l'annonce des primes maladies 2017, le PS a présenté jeudi ses recettes. Les coûts pour les ménages doivent être limités et les dérives concurrentielles stoppées. Les sections cantonales du Parti socialiste vont lancer des initiatives pour revoir les systèmes de réduction de primes afin que ces dernières ne coûtent pas aux ménages plus de 10% de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion