Actualité

Candidate écologiste accusée de vandalisme

Jill Stein est sous mandat d'arrêt pour avoir tagué un bulldozer lors d'une manifestation contre la construction d'un oléoduc près d'une réserve sioux.
Présidentielle américaine

La candidate écologiste à la présidentielle américaine de novembre faisait l'objet mercredi d'un mandat d'arrêt pour avoir tagué un bulldozer lors d'une manifestation, a annoncé la police. Elle est créditée d'environ 5% des intentions de vote dans les sondages. Jill Stein est accusée de deux infractions mineures, pour avoir fait des graffitis sur un bulldozer et empiété sur une propriété privée, selon la police du comté de Morton, dans le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion