Actualité

Lisa Mirra ou la pulsion humanitaire

La députée tessinoise est soupçonnée d’avoir fait entrer des migrants illégalement en Suisse. Portrait.
Lisa Mirra est pour l’heure contrainte au silence ordonné par le Ministère public tessinois. © Lisa Mirra Facebook
Migrants

L’annonce jeudi dernier de l’arrestation de Lisa Bosia Mirra, soupçonnée d’avoir joué le rôle de passeur, a fait le tour du monde en quelques heures. De Russia Today au Daily Caller de Washington DC, les médias internationaux ont rapporté qu’une députée socialiste suisse aurait facilité l’entrée illégale de quatre Africains, présumés mineurs, en territoire helvétique, dans une camionnette. Non, Lisa Bosia Mirra n’est pas une parlementaire comme les autres. «Mère

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion