Vaud

À Sainte-Croix, six ouvriers polonais poursuivent leur grève

Le dialogue entre le syndicat Unia et Alpen Peak est rompu. Des plaintes ont été déposées.  
À Sainte-Croix Roland Zumbuehl/CC BY-SA 3.0
Conflit social

Les six ouvriers polonais en grève ont passé leur septième nuit sur le chantier de Sainte-Croix où ils étaient payés entre 8 et 9 euros de l’heure. Unia appelle leur employeur Alpen Peak à payer 100 000 francs d’arriérés de salaires. L’entreprise basée à Neuchâtel refuse tout dialogue tant que le chantier est occupé par les grévistes.  Le syndicat et l’entreprise se livrent à un véritable bras de fer. Jeudi,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion