Genève

Le Conseil suisse de la presse donne raison au «Courrier»

Saisi pour une enquête sur un conflit d’intérêts à la mairie de Versoix, l’instance de plainte n’entre pas en matière. 
La mairie de Versoix. JPDS
Médias

La sphère privée d’une employée de la mairie de Versoix a-t-elle été violée par un article publiée dans Le Courrier? Le Conseil suisse de la presse, saisi par l’intéressée, estime que non, dans une prise de position du 29 août dernier. Ce litige est lié à une série d’enquêtes du journaliste Rachad Armanios, sur la gestion des ressources humaines de la commune de Versoix. Le premier volet a porté sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion