Vaud

Le canton de Vaud veut endiguer la violence domestique

La ministre en charge de l’Égalité, Jacqueline de Quattro, a présenté jeudi une série de mesures contenues dans un avant-projet de loi en consultation publique.
«Il faut protéger les victimes» WIKIMEDIA COMMONS / LUDOVIC PERON
Égalité

Les auteurs de violences domestiques dans le canton de Vaud doivent s’attendre à plus de sévérité. Le gouvernement cantonal veut notamment introduire le port du bracelet électronique pour la personne violente, afin de faire respecter les mesures d’éloignement. L’ampleur du phénomène dans le canton de Vaud est supérieure à la moyenne nationale. En 2015, il enregistrait 3,7 infractions pour 1000 habitants, contre 2,07 en Suisse. En chiffres absolus, 2847 infractions

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion