Suisse

Centre de Kreuzlingen: un rapport disculpe Securitas et le SEM

L’enquête menée par l’ancien juge fédéral Michel Féraud ne corrobore pas les accusations de la Sonntagszeitung.
Asile

Le rapport sur les reproches contre le personnel de sécurité du centre d’enregistrement et de procédure de Kreuzlingen disculpe l’entreprise Securitas et le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM). Il émet toutefois des recommandations pour optimiser les processus. Le reportage publié le 17 janvier 2016 par la Sonntagszeitung contenait des accusations entre autres à l’encontre du personnel responsable de la sécurité du centre. Or, d’après le rapport rédigé par l’ancien juge

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion