Suisse

Faux indépendants d’Uber dénoncés

Les chauffeurs d’Uber sont des salariés, affirme Unia, qui réclame les cotisations sociales.
En Suisse comme un peu partout dans le monde JPDS
Transports

Uber et Unia comptent chacun quatre lettres, mais la comparaison s’arrête là. Le service de transport de personnes, honni par nombre de taxis, horripile la centrale syndicale. Cette dernière a tiré une nouvelle salve en présentant hier à la presse une expertise juridique sur le statut des chauffeurs de la multinationale, officiellement «indépendants». L’étude soutient justement le contraire: dans les faits, les conducteurs d’Uber sont des employés ordinaires. Du coup,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion