Arts plastiques

Dans les abysses de la création

A Saint-Gall, une belle exposition du Kunstmuseum thématise la face ténébreuse de l’art.
L’entrée en matière de «Dark Side of the Moon» STEFAN ROHNER
Exposition

L’art et ses cafards. Au Kunstmuseum, «The Dark Side of the Moon», en référence à l’album éponyme de Pink Floyd, s’intéresse à «l’abyssal dans l’art, d’Albrecht Dürer à Martin Dissler». Parenthèse tourmentée dans un été parsemé d’expos plutôt souriantes, l’exposition est principalement composée d’œuvres de la collection du musée. Au fil de huit espaces, son accrochage s’avère aussi pertinent que passionnant. Le point de départ est sculpté, avec une quinzaine

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion