Genève

Genève a épuisé ses quotas

A partir de septembre, les entreprises ne pourront plus engager de ressortissants de pays extra-européens.
Cette situation risque d’avoir un effet dissuasif pour les multinationales présentes à Genève. JPDS
Travail

Le gouvernement genevois a tiré mercredi la sonnette d’alarme: Genève – tout comme Zurich et Bâle-Ville – a épuisé son contingent de permis B et L pour les ressortissants d’États extra-européens. En clair, à partir de septembre, impossible d’engager le moindre Étasunien, Canadien ou Indien, pour prendre les nationalités les plus concernées. Cela bloque toute implantation de nouvelles entreprises et risque d’avoir un effet dissuasif pour les multinationales présentes à Genève et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion