Livres

Rilke, mystères entourés

Invité par le Festival Rilke, Jean-Michel Maulpoix a été marqué par l’œuvre du poète.
Rainer Maria Rilke à Sierre ARCHIVES LITTERAIRES SUISSES
Poésie

Contre un mur de pierre chauffé par le soleil, cette épitaphe: «Rose, ô pure contradiction, désir de n’être le sommeil de personne sous tant de paupières.» Surmontant les dates 1875-1926, ces derniers vers ont été choisis par Rainer Maria Rilke pour orner sa tombe valaisanne adossée à l’église de Rarogne. Et leur mystère irradie encore. Pour honorer la mémoire du grand poète venu terminer ses insurpassables Elégies puis sa trop

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion