Édito

Après Calais, une jungle à Côme?

Migrants

Le canton du Tessin réagit à l’état d’urgence que connaît la frontière sud depuis environ un mois: il a annoncé mercredi l’ouverture d’un centre provisoire à Rancate. La nouvelle structure accueillera – mais pour une seule nuit seulement! – des migrants qui seront ensuite refoulés en Italie. La situation devient extrêmement préoccupante: près de 500 migrants s’entassent en effet à Côme. L’entrée de la Suisse leur est refusée et l’Allemagne fait pression

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion