Actualité

Au large de la Libye, une flottille humanitaire essentielle

Il y a deux ans, un petit navire privé s'aventurait au côté des militaires portant secours aux migrants au large de la Libye. Aujourd'hui, une dizaine de navires humanitaires financés par des dons privés patrouillent, assurant plus de 20% des opérations.
Crise migratoire

La première initiative est venue de Christopher et Regina Catrambone. Ce riche couple italo-américain est alors révolté par le naufrage qui a fait plus de 365 morts en octobre 2013 au large de l'île italienne de Lampedusa. En août 2014, leur association Moas (Station d'assistance offshore pour les migrants) lançait le Phoenix, un bateau de pêche de 40 mètres. Equipé d'un drone il faisant pâle figure face à la vaste

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion