Actualité

Amnesty fustige la stratégie migratoire australienne à Nauru

Les migrants qui cherchent à se réfugier en Australie par voie maritime sont transférés de force à Nauru, Etat insulaire du Pacifique. Une politique critiquée par des ONG, qui dénoncent notamment une violation de la loi internationale sur l'aide aux réfugiés.

“L'Australie, pays occidental, ne peut traiter de cette manière les migrants”, affirme Anna Neistat, responsable de la recherche chez Amnesty International dans un entretien publié lundi dans Le Temps. Sur l'île de Nauru, un centre régional de traitement s'occupe de délivrer le statut de réfugiés aux demandeur d'asile. Les conditions de vie y sont déplorables, raconte-t-elle. Environ 1200 hommes, femmes et enfants subissent de graves atteintes aux droits humains, des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion