Livres

A cœur ouvert

Livres

En mauvaise condition physique, Laurent est hospitalisé. Ainsi démarre le premier roman d’Alain Cébius. L’ouvrage s’intitule La vie est trop courte pour la partager, d’après une phrase imaginée par le dialoguiste Henri Jeanson et prononcée par l’acteur Louis Jouvet en 1948 dans le film d’Henri Decoin Les Amoureux sont seuls au monde. Laurent, dont le cœur abîmé suscite l’inquiétude du corps médical, du moment qu’il est au repos forcé, dispose

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion