Genève

Une société démarche pour Unia sur la voie publique

Le syndicat externalise pour trouver de nouveaux membres. A quelles conditions?
Unia cherche à s’implanter dans des secteurs où la tradition syndicale est faible JPDS
Genève

Il est souvent difficile de les éviter. Dans la rue, ils posent leur stand devant les commerces, les postes ou sur les places bondées afin d’accoster les passants. Ces rabatteurs travaillent pour des sociétés privées, mandatées le plus souvent par des ONG aux objectifs humanitaires. Ils tentent d’obtenir de nouveaux membres afin de leur rapporter des contributions financières sur le long terme. A Genève, le syndicat Unia a lui aussi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion