Suisse

L’accusé se voyait ambulancier en Syrie

Premier procès d’un homme soupçonné d’être un apprenti djihadiste en relation avec Daech.
Tribunal pénal fédéral

«Je ne voulais pas devenir membre de l’organisation Etat islamique, je voulais rejoindre mes amis et aider les gens, en conduisant une ambulance par exemple.» Comparaissant hier devant le Tribunal pénal fédéral (TPF) à Bellinzone, un Libano-Suisse de 26 ans, né à Winterthour, nie avoir soutenu l’organisation terroriste. C’est ce que lui reproche la procureure du Ministère public de la Confédération dans un procès qualifié de «pilote» car il s’agirait

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion