Cinéma

«C’est un biopic psychédélique»

Producteur de films passé à la réalisation, Res Balzli signe Tinou, une première fiction dont Roger Jendly tient le rôle-titre.
Roger Jendly face à Sabine Timoteo XENIX FILMDISTRIBUTION
Cinéma

Res Balzli est un hôtelier bien connu à Fribourg. C’est lui qui, en 1988, acheta et transforma une vieille maison de maître au Palatinat pour en faire le fameux Hôtel des Quatre Vents qu’il dirigea jusqu’en 2005. On sait moins par contre que cet entrepreneur utopiste, né en 1952 à Berne, a été le producteur de nombreux films suisses dans les années 1990, dont un do­cumentaire mythique sur le guitariste

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion