Suisse

Le cours de français n’est pas en option

Alain Berset renforce la pression sur les cantons en proposant une révision de la loi sur les langues.
Pour le Conseiller fédéral Alain Berset BAUERNVERBAND / FLICKR / CC
Ecole primaire

Il ne suffit pas d’agiter en permanence la menace d’une intervention de la Confédération pour que les cantons alémaniques respectent leurs engagements sur l’enseignement précoce du français. Il faut être prêt à la mettre à exécution. Le Conseil fédéral est passé aux actes. Il a envoyé hier en procédure de consultation un projet de révision de la loi sur les langues qui rend obligatoire l’apprentissage d’une seconde langue nationale au

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion