Musique

Cumbia digitale et pisco bar à l’Usine

Fusion de rythmes traditionnels et de beats électroniques dans le temple alternatif genevois. Samedi, Novalima vient en représentant de la nouvelle scène musicale du Pérou.
Musique

Mixer la musique afro-péruvienne et les beats électroniques, piocher dans l’héritage traditionnel pour mettre le feu au dancefloor, c’est l’objectif déclaré de Novalima. Un groupe de sept à huit musiciens et une chanteuse, qui se produira à l’Usine de Genève samedi, après un crochet par Paris. Lauréat d’un Latin Grammy en 2009 pour son tube «Coba Coba», Novalima a participé à la bande originale de Machete, le film mexicain culte

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion