Actualité

Rapport très attendu sur l’engagement britannique en Irak

La commission d’enquête britannique Chilcot publie mercredi, sept ans après son lancement, son rapport sur l’engagement controversé du Royaume-Uni dans la guerre en Irak en 2003. Le gouvernement de l’époque est sous le feu des critiques sur l’organisation, la gestion et l’équipement des troupes dans ce conflit.
Royaume-Uni

Le Royaume-Uni s’est engagé dans l’invasion, puis la guerre en Irak sous le gouvernement travailliste de Tony Blair, une décision alors très impopulaire. L’ex-Premier ministre est accusé d’avoir trompé la population sur la présence jamais avérée d’armes de destruction massive.   Le dirigeant britannique se serait par ailleurs secrètement engagé à soutenir la guerre avant même d’avoir obtenu l’accord du Parlement. Les liens étroits entre M. Blair et le président

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion