Suisse

Restriction imposée aux Erythréens

La Suisse ajuste sa politique d’asile pour les requérants qui ne sont pas astreints au service militaire.
Paysage de la région de Ghinda CC0 Public Domain
Immigration

Le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) a publié hier un nouveau rapport sur l’Erythrée, deux semaines après celui de la Commission d’enquête des Nations Unies. Si ses conclusions demeurent accablantes – «les déserteurs sont condamnés à des peines extrajudiciaires, sans possibilité de recours», «le service national est toujours illimité dans le temps», etc. – un léger «ajustement» de la politique d’asile semble possible, a affirmé hier Pius Betschart, vice-directeur du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion