Vaud

Pardon vaudois aux enfants placés

Le Grand Conseil a solennellement approuvé un rapport sur l’internement administratif des «asociaux» et les placements extrafamiliaux jusque dans les années 1980, s’associant aux excuses fédérales
Mémoire

Le Grand Conseil vaudois s’est livré hier à un exercice de mémoire et de réhabilitation peu habituel. En présence de représentants des victimes, les députés ont solennellement adopté un rapport du Conseil d’Etat portant sur une page noire de l’histoire suisse et cantonale: celle des mesures coercitives «à des fins d’assistance» entre 1930 et 1981, en particulier l’internement administratif de personnes «asociales» et les placements forcés d’enfants. «L’Etat a outrepassé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion