Suisse

Berne n’a rien à gagner

Que les Britanniques larguent ou non les amarres de l’Union, la Suisse en sentira les effets.
Campagne pro-Brexit à Lichfield STEPHEN CRAVEN / CC
Brexit

Alors que se profile à l’horizon le référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’UE, le 23 juin, une question hante les esprits: la Suisse, en délicatesse avec l’Union depuis qu’a été adoptée l’initiative de l’UDC contre l’immigration de masse, le 9 février 2014, ne profiterait-elle pas d’un Brexit, qui rebattrait politiquement toutes les cartes à Bruxelles, y compris dans le domaine de la libre circulation des personnes? «Non», affirme catégoriquement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion