Neuchâtel

Harmos: des enseignants tirent la sonnette d’alarme

Vieille de moins d’une année, la réforme du 3ème cycle inquiète déjà. Des enseignants font état d’un taux d’échec scolaire de 15% à 20%.
Photo prétexte. Clio
Neuchâtel

Une avalanche de non-promotions à la fin de l’année scolaire pour les élèves de 8ème année Harmos (anciennement 6ème primaire) à Neuchâtel? C’est ce que craint le collectif du Pervou, rassemblement apolitique d’enseignants neuchâtelois se décrivant comme «un observatoire critique des écoles neuchâteloises». En cause, la réforme du cycle 3 (premier niveau du secondaire) voulue par la réforme fédérale Harmos. Ce changement de paradigme pédagogique va profondément modifier l’école secondaire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion