Genève

Marche des salopes: «La honte doit changer de camp»

Quatre cents personnes, la plupart des jeunes femmes, ont manifesté samedi à Genève pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles. Reportage.  
Pour cette quatrième édition Jean-Patrick Di Silvestro
Genève

[gal:139908] Malgré la pluie, la place de la Navigation se remplit peu à peu. Surtout de jeunes femmes entre 16 et 35 ans, mais aussi de plusieurs enfants ainsi que d’hommes et de dames plus âgés – samedi après-midi, toutes et tous ont répondu présent-e-s à l’appel du mouvement Slutwalk suisse11 Slutwalk est un mouvement de contestation international et pacifiste né à Toronto en 2011 à la suite des déclarations d’un policier

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion