Arts plastiques

Nos vies sous contrôle

Caméras, drones, réseaux sociaux, téléphones: nous sommes tous sous surveillance. Un constat thématisé avec pertinence par la triennale des 50JPG, à Genève.
Exposition

Dans les années 2000, l’injonction «souriez, vous êtes filmés» était aux parkings ce que «n’oubliez pas de rallumer vos téléphones après le spectacle» était aux théâtres: une manière détournée de faire passer un message. Désormais, avec l’omniprésence des caméras de surveillance, on sourit en permanence – sans pour autant penser à éteindre son smartphone, alors même qu’il espionne lui aussi nos faits et gestes. Ce contrôle généralisé est au cœur de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion