Actualité

La pollution de l’air, un des principaux facteurs de risque des AVC

Environnement

La pollution atmosphérique est devenu l'un des principaux facteurs de risque des accidents vasculaires cérébraux (AVC), notamment dans les pays en développement. C'est ce qu'indique une étude publiée vendredi dans la revue spécialisée The Lancet Neurology.   «Nous avons été surpris de découvrir qu'une proportion étonnamment élevée du fardeau global des AVC pouvait être attribuée à la pollution atmosphérique, en particulier dans les pays en développement», souligne le Pr Valery

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion