À côté de la plaque

A côté de la plaque

DJIHAD MODE D'EMPLOI Le Centre de la transition professionnelle de la Coulouvrenière, à Genève, n’a rien trouvé de mieux qu’inviter Hani Ramadan, le directeur de la mosquée des Eaux-Vives, pour parler d’islamophobie. Que cette même personne ait été licenciée de son poste d’enseignant pour cause d’apologie larvée de la lapidation et d’appel intempestif au djihad sur la place des Nations n’a, semble-t-il, pas dissuadé ces bonnes âmes. «Mon enfant a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion