Lecteurs

«Une vision apolitique de l’écologie»… et après?

Revenant sur la critique du documentaire «Demain» (Contrechamp du 30 mai), Valentina Hemmeler Maïga répond à Michel Ducommun: «Il faut donner de l’espace aux nouvelles formes de luttes.»
Réaction

C’est avec un grand intérêt que j’ai lu l’article de Michel Ducommun «une vision apolitique de l’écologie» du lundi 30 mai. En résumé, il considère que le documentaire Demain – qui a eu un succès populaire fulgurant en France comme en Suisse romande – est apolitique, car ce film semble affirmer que pour résoudre les crises écologiques, il suffirait d’un changement de comportement individuel. Je souscris pleinement à la contre-analyse de M. Ducommun qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion