Genève

Un bail d’une durée d’un an pour éviter une contestation

Une famille genevoise s’est vu proposer un contrat à durée déterminée pour une location. Une pratique de plus en plus courante.
Vue aérienne de Genève.
Logement

Noémie* vit avec son mari et leur bébé de 18 mois dans un trois-pièces au Grottes. Depuis trois ans, cette famille de la classe moyenne cherche un appartement plus grand, de préférence dans le quartier pour ne pas s’éloigner de la crèche. Le 31 mai dernier, Noémie et son conjoint pensent que leurs problèmes sont réglés lorsque la régie Pilet & Renaud leur attribue un beau quatre-pièces à la Servette,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion