Neuchâtel

Le Conseil d’Etat s’enlise dans le dossier des gens du voyage

La police a reçu l’ordre de faire évacuer les septante caravanes stationnées à Pré-Raguel, mais certains de ses membres craignent de devoir recourir à la force.
Neuchâtel

L’ultimatum était fixé à lundi 14 h pour la septantaine de caravanes de gens du voyage installées à Pré-Raguel. Mais les habitants temporaires n’en démordent pas: ils ne quitteront les lieux «que si une autre solution est trouvée». Arrivés mercredi 1er juin sur l’aire de stationnement de la Vue-des-Alpes, les gitans s’étaient vu accorder un dernier délai par le Conseil d’Etat afin d’éviter d’éventuels débordements. Une position qui avait fait jaser

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion