Suisse

«La justice suisse doit faire mieux»

Alors que la lutte contre le terrorisme est devenue une priorité, un enquêteur de l’ONG TRIAL International estime que ce combat passe d’abord par le jugement des génocidaires réfugiés en Suisse. Interview.
TRIAL International a enquêté sur la filiale suisse du groupe américain Caterpillar en 2011 concernant des bulldozers utilisés par l’armée israélienne pour détruire des habitations de Palestiniens. PIXABAY
Crimes de guerre

Voilà quatorze ans que l’ONG TRIAL traque les criminels de guerre réfugiés ou de passage en Suisse. Son objectif: traduire en justice les auteurs d’exactions parmi les plus graves: crimes contre l’humanité, crimes de guerre, torture, génocides. Avec les années, l’ONG fondée à Genève est devenue un acteur clé de la lutte mondiale contre l’impunité. Si bien qu’elle a été rebaptisée, hier, «TRIAL International». Si le nombre d’affaires gagnées sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion