Édito

Le train-train du Gothard

 
Transport

Envolés les flonflons protocolaires et les tirades patriotiques célébrant l’inauguration du tunnel du Gothard, flotte dans l’air comme une question oubliée: pourquoi? Pourquoi donc a-t-on investi 11 milliards de francs dans cette extraordinaire aventure humaine et technologique? Pour épater Hollande? Pour rapprocher la tarentelle des danses bavaroises, comme s’est réjouie Angela Merkel, qui pense peut-être que les gorges de Schollenen séparent encore Germains et Etrusques? Dans les discours prononcés mercredi, les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion