Arts plastiques

L’art (presque) incognito

MARCELLO AU MUSÉE DES SUISSES DANS LE MONDE
Exposition

Etonnante artiste qu’Adèle d’Affry (1836-1879), duchesse de Castiglione ­Colonna née à Fribourg, qui s’est attribué le pseudonyme masculin Marcello. ­C’était à l’occasion du Salon de Paris de 1863, dans lequel elle veut exposer ses sculptures sans qu’elles soient la proie des préjugés – ceux liés à son rang social à particule, et surtout à son genre, à une époque où les femmes demeurent interdites d’école d’art. Le subterfuge ne tiendra pas

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion