Genève

Sandrine Salerno ne convainc pas ses collègues sur la laïcité

La magistrate proposait à l’exécutif qu’il se prononce en faveur du port de signes religieux par des fonctionnaires au contact du public
Sandrine Salerno estime défendre l’autodétermination des femmes en les laissant opter pour le voile. NIELS ACKERMANN
Ville de Genève

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion