Vaud

Les sans-abri refusent de partir

Les autorités ont donné un ultimatum jusqu’à hier midi aux occupants du Sleep-In. Déterminés à rester, les migrants sont soutenus par de nombreux citoyens.
Ces dernières semaines DR
Renens

«Good morning! Come and take your breakfast», lance Magaly, en traversant à grands pas le jardin boueux où une septantaine de sans-abri défont les bâches tirées pendant la nuit et ramassent leurs affaires dans un désordre tranquille. Il est 9 heures et la jeune vaudoise a passé la nuit aux abords du Sleep-In à servir thé et café. Les sans-abri qui occupent le jardin du Sleep-In depuis leur départ de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion