International

Dilma Rousseff, victime d’un complot des corrompus?

Un ministre du nouveau gouvernement Temer a été enregistré alors qu’il prônait la destitution de la présidente.  
Michel Temer et Dilma Rousseff Antonio Cruz/Agência Brasil
Brésil

Le renversement du gouvernement de Dilma Rousseff avait-il pour but de stopper les enquêtes sur les affaires de corruption? L’hypothèse évoquée jusque-là à demi-mot a été accréditée lundi par la publication d’écoutes dans le quotidien Folha de Sao Paulo. Dans cet enregistrement datant de mars, le futur ministre de la Planification, Romero Juca, évoque avec Sergio Machado, ex-président de la compagnie pétrolière Transpetro, lui-même soupçonné de corruption, la nécessité de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion