Actualité

La seconde rescapée de Chibok ne fait pas partie des 219 lycéennes enlevées

Le mouvement BBOG, Bring Back Our Girls (Rendez-nous nos filles) affirme que la jeune fille présentée comme une rescapée des enlèvements de Chibok perpétrés le 14 avril 2014 n'a pas été enlevée par les islamistes du groupe Boko Haram.
Nigeria

Le mouvement «Bring back our girls» (BBOG) a estimé vendredi que la Nigériane présentée par l'armée comme une seconde rescapée du lycée de Chibok y avait bien étudié. Elle n'avait en revanche pas été enlevée avec les 219 autres il y a plus de deux ans. Le porte-parole de l'armée nigériane, le colonel Sani Usman, avait annoncé jeudi soir que l'armée avait secouru dans la journée 97 femmes et enfants,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion